Frédéric Bucher

Associé

Family business, fusions-acquisitions, fonds d’investissement

Paris, France

A propos

Praticien reconnu des opérations de haut de bilan, Frédéric Bucher intervient sur des rapprochements dentreprises, levées de fonds, réorganisations et opérations de marché. La présence à ses côtés dune équipe renommée de fiscaliste corporate lui permet de traiter les aspects à la fois juridiques et fiscaux, souvent indissociables, des dossiers. Grâce à la richesse de son expérience, il collabore avec une grande variété d’acteurs économiques : institutions, entreprises sous contrôle privé, entrepreneurs, dirigeants, fonds dinvestissement, family business, family offices.

“ LA BOUSSOLE DU DROIT, LES LOIS DE L’ÉCONOMIE

Portrait par Michel Faure, Journaliste & écrivain

Diplômé de lÉcole des Hautes Études Commerciales, de lInstitut dÉtudes Politiques de Paris, Frédéric Bucher est titulaire dun Master en droit des affaires et fiscalité de lUniversité Paris II Panthéon-Assas. Il a toujours voulu pratiquer le droit sous langle de l’économie.

Après avoir fait ses classes chez Poitrinal & Associés, Frédéric Bucher décide de travailler à linternational avec le cabinet Freshfields au sein duquel il s’occupe d’opérations de place. Convaincu de lessor de la clientèle entrepreneuriale, il quitte cette grande maison pour devenir associé et premier lateral partner du cabinet STC Partners, celui-ci devenant la référence en matière de « capital privé ». Il y développe une activité reconnue de conseil aux entrepreneurs, chefs dentreprise, groupes familiaux, fonds dinvestissement et autres acteurs denvergure nationale qu’il accompagne dans leurs activités. Frédéric Bucher et son équipe offrent à leurs clients des compétences techniques, mais aussi une écoute et une capacité danticipation indispensables dans le monde des affaires actuel, complexe et imprévisible. En 2020, cest naturellement quil crée le cabinet Couderc, Dinh & Associés avec les avocats historiques de STC Partners.

« Un dirigeant, un fondateur ou un entrepreneur nattend pas seulement une réponse ou un conseil dit-il, mais aussi une compréhension de ses problématiques économiques ou personnelles. Il faut donc faire preuve dempathie et de recul tout en gardant en main la boussole du droit. Le client, bien sûr, reste au gouvernail. Dans notre métier, nous avons la chance de fréquenter des personnes extraordinaires, dotées d’un talent et d’une richesse intellectuelle bien au-delà du simple sens des affaires. Je les admire, ce sont des bâtisseurs. »

Longtemps auteur darticles techniques dans des revues juridiques, Frédéric Bucher sattache aujourdhui à la transmission du savoir et à la diversité. Sur un plan personnel, ce sont les jardins qui le passionnent. « Notre métier, avoue-t-il en souriant, ressemble à celui du jardinier. Rien nest jamais acquis. Et si le sens du détail est primordial, il faut aussi en détacher le regard pour avoir une vue densemble. »